En Alsace-Moselle, le 26 décembre est un jour férié. Le lendemain de Noël on se retrouve donc en famille et entre amis pour continuer de fêter, on organise des repas et on mange bien sûr les derniers bredle !

Mais beaucoup ignorent la signification de cette fête et pourquoi seuls le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle commémorent ce jour férié.

Quelques éléments d’explication dans notre article.

Une fête Chrétienne

La St-Etienne est célébrée le 26 décembre en Occident et le 27 décembre en Orient.
Saint-Etienne, qui porte un nom grec (stephanos, le couronné), fut le premier martyr de l’ère de la Chrétienté, il est donc logiquement célébré après la naissance du Christ.

Un jour férié en Alsace-Moselle

Le 26 décembre est férié depuis 1892 en Alsace et en Moselle, date à laquelle les 2 départements alsaciens et la Moselle étaient sous contrôle de l’Empire allemand.
Lors de la réunification, l’Alsace-Moselle refusèrent de céder les droits et les avantages donnés par les autorités allemandes. Certaines dispositions du droit allemand ont donc été transposées dans un Droit Local spécifique aux 3 départements d’Alsace-Moselle, créé officiellement en 1919. Avec le Vendredi-Saint, le 26 décembre est l’un des deux jours fériés supplémentaires de l’Alsace-Moselle.

Le 26 décembre n’est pas que spécifique à l’Alsace-Moselle…

Dans d’autres pays on fête le 26 décembre, qui est férié en Allemagne, en Autriche, en Irlande, en Italie, au Royaume-Uni, en Catalogne et dans certains cantons de la Suisse.

Côté dictons…

Voici quelques dictons que l’on entend chez nos anciens :
« À la saint Étienne, les jours croissent d’une aiguillée de laine. »
« Si l’on veut que le raisin vienne, faut du chaud à la saint Étienne »
« À la saint Étienne, chacun trouve la sienne. »

Doit-on maintenir le 26 décembre férié ?

De nombreuses voix s’élèvent pour supprimer certaines dispositions du droit local alsacien et mosellan.
Cependant, il est important de souligner que ces dispositions du droit local sont un héritage historique du rattachement de l’Alsace-Moselle à l’Allemagne et que ces régions ont une identité, une langue et une culture particulière qu’il est important de voir perdurer.

Bonne Saint-Etienne à toutes et à tous !